Contre la fermeture des Conservatoires de musique régionaux du Québec

Le 23 septembre, 2014

Madame Hélène David
Ministre de la Culture et des Communications du Québec

Cette semaine, plusieurs musiciens professionnels vous ont écrit des lettres ouvertes, alors que d’autres se sont exprimés à la radio contre l’éventuelle fermeture des Conservatoires régionaux. Vous avez réagi en entrevue, mais vous ne vous avez pas engagé à rejeter cette proposition. Bien que j’adhère complètement aux propos de  Yannick Nézet-Séguin, Karina Gauvin, Marie-Nicole Lemieux et David Jalbert, je tiens à vous faire part d’autres retombées que celles énumérées par nos célèbres musiciens. Et bien que nous soyons fiers de tous les artistes issus de nos Conservatoires et du travail des enseignants de musique, j’aimerais plutôt vous rappeler d’autres richesses culturelles transmises par les membres de cette institution.

Ce ne sont pas tous les étudiants des Conservatoires qui deviennent musiciens et enseignants de musique, mais l’éducation qu’ils y reçoivent change le parcours de leur vie et ceux des gens qu’ils rencontrent par la suite. Je pense à mes anciens confrères et consœurs qui travaillent maintenant dans les domaines de la santé, de la finance, ou du journalisme, mais je suis certain que j’en oublie, que j’en ai perdu de vue et qu’ils voudront joindre leur voix à la mienne.

Douze ans après ma dernière leçon auprès de mon maître de chant au Conservatoire, je citais ses propos sur la voix lors de ma défense de thèse doctorale. Aujourd’hui, mes recherches en littérature, en musique et sur les médias portent toujours sur la voix et bénéficient directement de l’enseignement que j’ai reçu au Conservatoire. Comme Alain Trudel le mentionnait dans sa lettre ouverte, je suis également issu d’un milieu modeste : sans mon éducation au Conservatoire, je n’aurais pas eu les mêmes chances de réussite dans les universités du Québec, du Canada et à l’étranger.

La musique symphonique, l’opéra, la musique de chambre, la musique chorale, les récitals en tous genres, bref, la musique tout court devrait être suffisamment importante aux yeux de n’importe quel gouvernement pour mettre fin à cet exercice budgétaire inconcevable. Comme vous le rappelait un ancien confrère, si le réseau des Conservatoire cumule des déficits, c’est suite à des décennies de coupures dans son financement public. Mais s’il vous faut encore plus de raisons pour vous engager au maintient du réseau des Conservatoires, cherchez ses anciens étudiant(e)s, ce qu’ils font dans la vie aujourd’hui et comment ils contribuent à l’essor culturel et économique du Québec. Je vous écris puisque je suis conscient que le lien entre ma présente vie et mes études au Conservatoire est peut-être plus visible, mais non moins tenu que celui des autres étudiants qui ne sont pas musiciens professionnels. Je veux aussi les encourager à faire de même, à témoigner de l’importance de l’éducation qu’ils ont reçue au Conservatoire pour leurs parcours alternatifs à celui de la musique. Car cette intimité avec la musique n’est pas qu’une question de culture personnelle ou générale: au Conservatoire nous avons appris le don de soi et, comme le rappelait Gisèle Davignon, la discipline.

En guise de témoignage de ces retombées moins perçues de l’apport culturel et de la visibilité qu’offrent les Conservatoires du Québec, j’ai demandé à mes collègues, d’hier et d’aujourd’hui, de signer avec moi cette lettre. De l’Australie à l’Ontario, en passant par les Pays-Bas et le Royaume-Uni, leur indignation et leur incompréhension au sujet de ces fermetures potentielles sont malheureusement le fruit de vos politiques et directives.

Sincèrement,
Dr. Jason D’Aoust, chercheur postdoctoral
Littérature comparée, Utrecht University
Conservatoire de Musique de Montréal 1996-2002

Avec:

Lucie Bourassa, professeure, Département des littératures de langue française, Université de Montréal, ancienne élève des Conservatoires de musique de Trois-Rivières et de Montréal
Véronique Lamontagne, traductrice, membre du Choeur de l’OSM et violoniste au sein de l’Ensemble Sinfonia de Montréal, étudiante au Conservatoire de musique de Montréal de 1992 à 2000
Guillaume Bourgault, Ph.D. Polytechnique de Montréal en Analyse environnementale du cycle de vie des produits et services, étudiant au conservatoire 1999-2001, pianiste amateur actif
Geneviève Chacon, candidate au doctorat, Université Laval, ancienne élève du Conservatoire
François Zeitouni, pianiste et organiste, Montréal, Premier Prix, Conservatoire de Montréal 1987-1997
Jean-Claude Picard, Assistant Conductor of the Royal Scottish National Orchestra, Studied at the Montreal Conservatory of Music.
Alexa Raine-Wright, Musician, Schulich School of Music of McGill University

Linda Hutcheon, Professor, English and Comparative Literature, University of Toronto
Dr Paul Watt, Lecturer, Musicology, Monash University, Australia
Dr Adrian Paterson, Director of Graduate Research, English, National University of Ireland
Dr Áine Sheil, Lecturer, Department of Music, The University of York, England

Kiene Brillenburg Wurth, Professor of Literature and Comparative Media, Utrecht University, Netherlands
Barnita Bagchi, Assistant Professor, Comparative Literature, Utrecht University
Birgit Kaiser, Assistant Professor, Comparative Literature, Utrecht University
Susanne Knittel, Assistant Professor, Comparative Literature, Utrecht University
Dr Kári Driscoll, Lecturer, Comparative Literature, Utrecht University
Frank Brandsma, Program co-ordinator, Literary Studies, Utrecht University
Dr Tom Idema, Lecturer, Comparative Literature, Utrecht University
Inge van den Ven, PhD Student, Comparative Literature, Utrecht University
Melinda Vásári, PhD student, Comparative Literature, ELTE, Budapest, Hungary

Allan Pero, Associate Professor, Department of English and Writing Studies, University of Western Ontario (UWO)
Steven Bruhm, Professor, Department of English and Writing Studies, UWO
Joel Faflak, Director, School for Advanced Studies in the Arts and Humanities, UWO
Kamran Ahmed, Doctoral Candidate, UWO
Hart Walker, Doctoral Candidate, York University
Dr Emanuele Leonardi, Post-doctoral Fellow, University of Coimbra, Portugal
Brendan Bruce, PhD Student, York University
Ian McCausland, PhD Student, Humanities, York University
Dr Aarnoud Rommens, Post-doctoral Fellow, Université de Liège, Belgique
Caitlyn Doyle, Doctoral Student, Northwestern University
Owen Glyn-Williams, PhD Student, DePaul University
Kaitlyn Pinder, Doctoral candidate, McGill
Dr Mike Bennett, University of King’s College
Pamela Feo, PhD Student, Musicology, Boston University

Livia Monnet, Professeure, Littérature comparée, Université de Montréal
Eric Savoy, Professeur, Littérature comparée, Université de Montréal
Joyce Boro, Professor, English, Université de Montréal
Taïka Baillargeon, doctorante, UQAM, GREF
Mirella Vadean, PhD, Concordia University
Benoît Faucher, PhD, Université de Montréal